Google Search Console – Le Guide Complet 2021

Écrit par kévin Tsamo

Il existe une multitude d’outils destinés à optimiser le référencement ou améliorer le positionnement d’un site sur les moteurs de recherche. Avec 90% des parts de marché, les outils que Google met à disposition des Webmasters sont d’une grande importance. Parmi ceux-ci on retrouve les fameux Google Search Console et Google Analytics.

Véritable mine pour professionnels du marketing numérique, les concepteurs Web et spécialistes en référencement la Google Search Console est indispensable pour chaque propriétaire désirant surveiller, gérer et améliorer son trafic naturel.

Si vous êtes nouveau avec l’outil et que vous désirez tirer le meilleur parti de Google Search Console, ce guide est fait pour vous. Nous passerons en revus les étapes de création, de configuration de la Google Search Console et quelques astuces que vous pouvez utiliser pour obtenir les meilleurs classements grâce à la Search Console.

Si vous êtes prêt, allons-y !  

Table de matière

Qu’est-ce que Google Search Console ?

Commençons par la petite genèse, Google Search Console ou GSC anciennement appelé Google Webmaster Tools est un outil développé par Google pour aider les administrateurs de site de suivre l’évolution des performances de leur stratégie de référencement naturel. À l’origine, le service était payant et mais depuis 2017, il est gratuit et accessible à tous !

Grâce à cet outil, vous pouvez diagnostiquer et  résoudre tous les problèmes techniques liés à votre SEO, consulter les données de trafic de la recherche Google pour votre site telles que la fréquence d’affichage, le taux de clics et bien d’autres.  La Search Console met à disposition des outils et des rapports qui permettent de :

  • Vérifier les problèmes d’exploration et d’indexation de votre site par Google
  • Résoudre les problèmes d’indexation ou effectuer une demande manuelle d’indexation
  • Consulter les données de trafic de la recherche Google: nombre d’impressions, taux de clics, les requêtes de recherche, etc.
  • Recevoir des alertes lorsque Google rencontre des problèmes d’indexation, de spam ou d’autres problèmes sur votre site
  • Découvrir les sites qui référencent votre site Web
  • Résoudre les problèmes liés au contenu AMP, à l’ergonomie mobile et à d’autres fonctionnalités de recherche

Comment installer et configurer la Google Search Console sur votre site web ?

Installer Google Search console

Comme prérequis vous avec besoin d’un compte Google et l’accès à l’un de ces éléments (tableau de bord de votre site, Cpanel de votre hébergement, compte Google Analytics ou Tag Manager raccordé à votre site). Pour lier votre site à Google Search Console et commencer à bénéficier de ses multiples ressources vous allez suivre les étapes suivantes :

  1. Connectez-vous sur votre compte Google.
  2. Allez sur Google Search Console.
  3. Sélectionnez votre type de propriété et ajoutez votre domaine
  4. Validez la propriété de votre site.

Étape 1 – Connectez-vous à votre compte Google

Pour pouvoir bénéficier de l’ensemble des outils développés par Google vous devez être connecté au votre compte.

Étape 2 – Accédez à la Search Console

Allez dans Google Search Console et cliquez sur « Commencer maintenant » :

Accueil Google Search Console
Accueil Google Search Console

La fenêtre de bienvenue vous sera affichée automatiquement avec choix  de propriété.

Si vous aviez déjà créé un compte auparavant  vous serrez dirigé directement vers votre tableau de bord GSC. Dans ce cas pour ajouter une nouvelle propriété ou votre nouveau site à votre compte cliquez sur votre propriété actuelle puis sur « Ajouter la propriété »

Étape 3 – Sélectionnez le type de propriété et ajoutez votre domaine

Vous pouvez ajouter votre site Web en utilisant deux options « Domaine » ou « Préfixe d’URL ». Les deux méthodes fonctionnent mais voici ce qui distingue les deux options :

La propriété domaine : C’est le type de propriété recommandé car il permet d’avoir une vue complète sur votre site. Il inclut à la fois votre domaine et l’ensemble des URLs de vos sous-domaines, les connexions en HTTP/HTTPS avec et sans WWW de votre site elle permet de gérer tout le site (les sous-domaines en HTTP ou HTTPS compris).

Entrez votre nom de domaine sous la forme « kevintsamo.com ». Une fois que vous avez fait cela, cliquez sur Continuer.

Notez les points suivants sur la propriété domaine :

  • Vous ne pourrez valider votre propriété que par la méthode d’enregistrement DNS.
  • Vous ne pouvez pas utiliser le menu Outils et rapports de la nouvelle interface de la Search console.

La propriété préfixe de l’URL : elle fournit un contrôle plus simple et ne gère qu’un seul sous-domaine de votre site, soit en version HTTP soit en HTTPS. Il peut avoir cet avantage la gérer données de vos sous-domaines séparément et offre plusieurs méthodes de vérifications.

En remplissant assurez-vous d’utiliser l’URL exacte du domaine de votre site (vérifiez comment elle apparaît dans la barre de votre navigateur pour cela). Exemple http//kevintsamo.com ou https//kevintsamo.com ou https//www.kevintsamo.com…

selection type de propriete et ajouter votre domaine 1
Choix de la propriété Search Console

Une fois que vous avez fait cela, cliquez sur Continuer.

Étape 4 – Vérifiez la propriété de votre site

La vérification est le processus qui consiste à prouver à Google que vous êtes le propriétaire du site web. La Search Console prend en charge 7 méthodes de vérification. Je parlerai essentiellement de la vérification par Enregistrement DNS mais vous pouvez visiter cet article sur les autres méthodes de vérifications.

Enregistrement DNS TXT : Il s’agit de renseigner le code TXT fournit par la console dans la configuration DNS de registraire de votre nom domaine.

Enregistrement TXT de la Search Console
Validation par Enregistrement TXT de la Search Console

Il suffit de vous connecter à votre fournisseur de nom de domaine et renseigner ou ajouter l’enregistrement DNS fournit par Google Search Console. Google vérifiera que votre enregistrement personnel est présent et attribué au domaine renseigné dans la propriété.

Dans la boite de dialogue, vous avez deux options.

Si votre registraire de domaine est répertorié dans la liste déroulante (annotation 4) sélectionnez-le, vous serez guidé simplement par la console pour valider votre propriété.

Si votre nom de domaine ne figure pas dans la liste déroulante vous devez  effectuer la validation manuellement. Pour cet exemple, nous allons le faire à l’aide de l’hébergeur Siteground.

Accédez au Cpanel et allez sur « Editeur de zone DNS avancé» 

dns txt validation
Validation du DNS txt depuis SiteGround

Sélectionnez le nom de domaine ajouté à l’étape 3 (celui donc vous voulez effectuer la validation)

Renseignez les informations de validation fournis par la Search Console et cliquez sur ajouter

Configuration du fichier dns txt sur SiteGround
Configuration manuelle du fichier dns txt

Une fois que l’ajout manuel fait vous pouvez rentrer à la fenêtre de validation depuis votre compte Google Search Console et cliquer sur « valider ».

 Si la connexion a été effective vous verrez une boîte de dialogue vert indiquant ‘La propriété a été validée’ 

Validation de la propriété Google Search Console
Message de vérification de propriété validée

Remarque : L’application des modifications DNS peut prendre du temps. Si la Search Console ne trouve pas immédiatement l’enregistrement, attendez quelques heures, puis réessayez de valider la propriété du domaine.

Téléchargement du fichier HTML : Qui consiste à télécharger le fichier HTML fourni sur votre site via FTP ou quelque chose comme cPanel File Manager de votre hébergement.

Balise HTML : (La méthode la plus simple): il vous suffit de télécharger le petit extrait de code (une balise HTML) fourni dans la section <head> du code de votre site.

Google Analytics en utilisant votre compte Google Analytics

Google Tag Manager en utilisant votre compte Tag Manager

Google Sites

Blogger

Voilà, si votre console de recherche est prête comme la mienne nous pouvons passer à l’étape de configuration.

Configurer la Google Search Console

Maintenant que vous avez accès à Console de recherche il ne vous reste qu’à effectuer les configurations de base pour faire opérer la magie de la Search Console. Nous allons voir comment :

  • Ajouter et gérer des utilisateurs
  • Ajoutez un Sitemap
  • Associer Google Analytics à la Search Console

Gérez les utilisateurs et autorisations sur Google Search Console

Vous avez la possibilité d’ajouter plusieurs utilisateurs dans votre compte GSC. L’idée est peut-être de passer la gestion de votre compte à un prestataire pour un audit SEO de votre site. Pour ce faire,

Dans la Search Console il existe deux types de rôles avec des niveaux de permissions différents: Utilisateurs et propriétaires.

Propriétaire

Un propriétaire a le contrôle total de toutes ses propriétés dans Google Search Console. Ils ont la capacité de :

Ajouter et supprimer d’autres utilisateurs

  • Modifier les réglages
  • Voir toutes les données
  • Accéder à tous les outils

Il existe deux types de propriétaires : les propriétaires vérifiés et les propriétaires délégués. Les propriétaires vérifiés ont terminé le processus de vérification des propriétés de la Google Search Console, tandis que les propriétaires délégués ont été ajoutés (par un propriétaire vérifié).

Note : Les propriétaires délégués peuvent ajouter d’autres propriétaires délégués.

Utilisateur

Un utilisateur peut voir toutes les données de la console de recherche, mais il ne peut pas ajouter ou supprimer d’autres utilisateurs à la propriété. Les utilisateurs à part entière peuvent voir presque toutes les données, mais les utilisateurs à accès restreint ne peuvent voir que certaines données.

Comment ajouter et supprimer des propriétaires/utilisateurs dans la console de recherche Google

Maintenant que vous connaissez la différence entre les propriétaires et les utilisateurs, voici comment les ajouter (et les supprimer) dans la Google Search Console :

Comment ajouter des utilisateurs dans Google Search Console

  1. Allez dans paramètres dans le panneau de gauche
  2. Cliquez ensuite sur « Utilisateurs et autorisations ».
  3. cliquez sur « Ajouter un utilisateur ».
  4. Ajoutez e-mail du compte Gmail de l’utilisateur et choisissez son niveau d’autorisation (Total ou limité)
  5. Enfin, cliquez sur « Ajouter ».
Ajout et suppression des utilisateurs depuis la Search Console

Pour supprimer un utilisateur, il suffit de cliquer sur les trois points à côté du profil d’un utilisateur et de cliquer sur « Supprimer l’accès ».

Soumettez votre plan de site (sitemaps) à Google Search Console

Un plan de site est un fichier XML contenant toutes les URL de votre site. Ce fichier aide les moteurs de recherche à trouver, explorer et indexer rapidement tout le contenu de votre site Web. Le sitemap n’est pas un élément indispensable lorsque vous avez un petit site (très peu de page) mais je vous le recommande car il s’agit d’une action simple qui peut récompenser vos efforts de référencement. 

Si vous avez un site WordPress, vous pouvez vous servir du plugin  Yoast SEO.

Note : vous pouvez vérifier si vous avez déjà un plan de site existant en allant sur yoursite.com/sitemap.xml. Si vous en avez un, il est sera à cette adresse.

Si ce n’est pas le cas suivez ces étapes :

  1. Rendez-vous sur votre Cpanel WordPress, et accédez aux « réglages généraux » de Yoast SEO
  2. Allez à l’onglet Fonctionnalité et cherche la voix Sitemaps XML.
  3. Cliquez sur le point d’interrogation, vous verrez un message.
Accès au fichier sitemap depuis yaost seo
Accès au fichier sitemap depuis yaost seo
  1. Cliquez sur le lien Voir le plan du site XML pour afficher le plan du site.
  2. Copiez l’URL du plan de site généré par Yoast SEO.
  3. Allez sur l’outil  « Sitemaps » accessible depuis le menu de gauche de la console de recherche
  4. Ajoutez l’URL précédente puis cliquez sur « ENVOYER »
Soumettre votre fichier sitemap à Google Search Console
Soumission fichier sitemap à la Search Console

Reliez votre compte Google Analytics à la console de recherche

Jusqu’ici je pense que vous avez connaissance de Google Analytics. Lier la console de recherche à Google Analytics permet de collecter les données sur les mots-clés directement dans Analytics. Si vous avez déjà configuré votre Google Analytics à votre site

  1. Ouvrez Google Analytics et allez à la propriété que vous voulez relier à la Google Search Console.
  2. Cliquez sur le bouton « Administration » en bas du menu de gauche, puis sélectionnez le lien « Paramètres de la propriété » :
  3. Faites défiler vers le bas et vous verrez le bouton « Ajuster la console de recherche ». Cliquez dessus.
  4. Sélectionnez maintenant « Ajouter » :
Reliez Google Search Console à Google Analytis
Connexion GSC à GA
  1. Il ne vous reste plus qu’à sélectionner votre site, à cocher la case et à cliquer sur « Enregistrer ». Vous devriez voir cette boîte de dialogue, alors appuyez simplement sur OK :
Connexion entre GA & GSC
Ajouter Google Search Console depuis Google Analytics

Une fois que vous aurez terminé le processus, vous devriez laisser un temps pour que la liaison de données se fasse. Vous aurez accès à accès aux rapports de Google Search Console dans le rapport Acquisition Google Analytics.

Cliquez sur Acquisition »  Search Console dans le menu à gauche de GA pour trouver ces rapports.

Associer la Search Console à Google Ads

Il peut être crucial pour vous de relier votre compte Google Ads à la Search Console si vous effectuez des campagnes de référencement payant dans votre stratégie d’acquisition de trafic. En faisant cela, vous serez en même de comprendre la relation entre vos données payantes et organiques.

  1. Connectez-vous à votre compte Google Ads
  2. Cliquez sur l’icône avec la roue dentée «Paramètres et facturation» dans le coin supérieur droit.
  3. Sous le menu « Configuration« , cliquez sur «Comptes associés». Voir l’image de démo ici
  4. Défilez la liste jusqu’en bas et cliquez sur «Détails» dans la section Search Console
  5. Cliquez sur Associer ( si vous aviez déjà associé un compte Search Console cliquez sur le bouton Plus pour créer une nouvelle association).
  6. Entrez l’URL du site Web que vous souhaitez lier dans la boîte de dialogue et cliquez sur «Continuer». Vous n’avez pas besoin de spécifier http vs https, mais vous devez spécifier les préfixes www ou non-www.
association google ads google search console
Association Google Ads et Search Console validée

Tout devrait être bon à ce niveau, mais voici les trois cas de figures qui se présenterons à vous:

  • Si votre compte Ads a été répertorié en tant que site Web propriétaire dans la Search Console, vous verrez Associé dans la colonne d’état.
  • Si votre compte Ads n’a pas été répertorié en tant que propriétaire, vous verrez Accès demandé dans la colonne d’état.
  • Si aucun compte Search Console n’est configuré pour le site Web vers lequel vous essayez de créer un lien, vous verrez Non réclamé dans la colonne d’état.

Rapports de la console de recherche Google

Maintenant que tout a été configuré dans la Search Console, faisons un bref tour pour comprendre le tableau de bord de la GSC.

Le tableau de bord de la nouvelle console de recherche, vous pouvez avoir accès 4 types de rapports :

  • Rapport de performance du site : Il vous informe sur les performances de vos pages en rapport avec les résultats de recherche Google.
  • Rapport couverture de l’index : Il identifie les pages indexées et les problèmes rencontrés lors de l’indexation de vos pages.
  • Rapport sur les améliorations : Fournit des informations sur les améliorations que vous devez apporter à votre site. Ce rapport n’est disponible que pour les propriétés de types Préfixe de l’URL.
  • Rapport sur les actions manuelles : Ce rapport indique si Google vous à infliger une sanction manuelle. Si un site fait l’objet d’une action manuelle, il ne s’affichera pas (en partie ou en totalité) dans les résultats de recherche Google.
  • Rapport des liens : Il renseigne sur vos référents (Backlink) de votre site et la structure interne de vos liens.

Analyse du rapport performance de Google Search Console

Le rapport de « Performance » de la Search Console indique les performances globales de votre site dans les résultats de Google : la fréquence à laquelle vos pages s’affichent, leurs positions moyennes dans les résultats de recherche, ainsi taux de clics.

Le rapport performance est divisé en 3 sections principales (

  1. Filtre,
  2. Métrique,
  3. Onglets de données.
rapport performance search console

Revue de la section filtre

Il est très utile de paramétrer le filtre le plus précisément possible pour obtenir les données les plus pertinentes dans GSC. Grâce aux filtres vous avez la possibilité de crier vos données en fonction de :

  • Type de recherche : Choisissez de filtrer les résultats par web, image, vidéo ou actualité ;
  • Date : Filtrez les résultats par périodes ou comparez des plages de dates ;
  • Requête : Filtrer par mots-clés spécifiques, ou en excluant certains des mots-clés ;
  • Page : Sélectionnez une page sur laquelle vous souhaitez avoir plus de données de performance ;
  • Pays : Filtrer les résultats de la recherche par pays ; 
  • Appareil : Filtrer les résultats de la recherche selon l’appareil utilisé ;

Revue section métrique

Cet onglet de performance contient des boîtes de métriques cliquables qui vous montrent les données issues des résultats de la SERPs en rapport avec vos pages. Voici ce que chacun signifie :

  • Le nombre de clics : Il s’agit du nombre de fois où les internautes ont cliqué sur vos pages pour visiter votre site à partir de Google.
  • Le nombre d’impressions : Le nombre total de fois que votre contenu a été vu sur Google. Remarque : Un utilisateur n’a pas besoin de faire défiler vers le bas pour voir votre résultat pour que l’impression soit prise en compte.
  • Le taux de clics moyen CTR : C’est le taux de clic ou pourcentage d’impressions ayant abouti à un clic.
  • La position moyenne : Le classement moyen de votre contenu dans les résultats de recherche Google.

Chacune des boîtes de métriques est cliquable pour que vous puissiez activer et désactiver ce que vous voulez voir sur le graphisme de données en bas de la section métrique.

Revue de la section Onglets de données

En dessous de ce graphe de données, vous pouvez filtrer ses données pour affiner vos recherches en fonction :

  • Des Requêtes qui vous renvoient à la liste de vos meilleurs mots-clés tapés par les internautes qui les ont conduits sur votre site.
  • Des Pages qui vous montrent la liste des meilleures pages de votre site qui sont apparues dans les résultats de recherche.
  • Des Pays qui vous montrent la liste des pays d’où proviennent toutes les recherches par ordre de grandeur.
  • Des Appareils qui vous indiquent quels périphériques ont été utilisés pour la recherche.
  • Des apparences dans les résultats qui vous montrent vos résultats enrichis.

Lorsque vous tapez par la suite sur l’option « Requêtes », cela vous présentera l’ensemble des mots-clés par ordre de grandeur sur lequel la page en question est positionnée. Vous avez ainsi tous les mots-clés pour lesquels se positionne votre contenu, ce qui vous permet de mieux optimiser le contenu de votre page web.

Utilisez le rapport de performances pour optimiser votre SEO

Grâce aux informations tirées du rapport Performance de la GSC, vous pouvez améliorer votre positionnement sur la SERPs.

Optimisez le positionnement de vos pages sur d’autres mots-clés

En supposant que vous ayez un contenu super optimisé qui se classe sur les premières pages de la SERPs (en occurrence entre les positions 5 à 20) cela signifie que Google approuve déjà la pertinence de ce contenu. C’est une opportunité à saisir.

Améliorer la qualité de votre page est susceptible de vous conduire plus rapidement vers les premières positions que la création d’un nouveau contenu. Vous pouvez utiliser un outil comme Answer The Public pour trouver des sujets autour de ce contenu et multiplier vos chances d’apparaître dans le featured snippet de la SERPs.

Comment trouver les pages qui se positionnent déjà mieux ?

Voici comment trouver les pages qui se positionnent déjà

Aller au rapport « Performance »

  1. Allez sur  les onglets de données et cliquez sur « Page ».
  2. Choisissez votre Plage de date.
  3. Cliquez sur la petite flèche vers le bas à côté de « Clics » pour trier de haut en bas.

Augmentez votre CTR grâce au rapport performance

En général les éléments favorisent un CTR élevé sur une page de résultat de recherche sont le titre et la description de la page. En analysant le rapport de performance vous pouvez déterminer les pages avec une position et un nombre d’impression élevés mais un faible taux de clic.

En concentrant vos efforts sur ces pages vous pouvez rapidement générer des clics vers vos pages en améliorant juste  leur(s) titre et/ou description.

Comment faire pour trouver vos pages avec une forte impression et un CTR bas

Voici comment trouver les pages susceptibles d’augmenter votre trafic

Aller au rapport « Performance »

  1. Allez sur  les onglets de données et cliquez sur « Page ».
  2. Choisissez votre Plage de date .
  3. Assurez-vous d’avoir sélectionné « Nombre total de clics » et « Nombre total d’impressions »
  4. Cliquez sur la petite flèche vers le bas à côté de « Impressions » pour trier de haut en bas.

En déterminant les pages avec un bon nombre d’impressions mais qui ne génèrent pas de clics permet de vous focaliser sur l’amélioration du trafic vers ces pages en minimisant vos efforts pour la création de nouveaux contenus.

Analyse du rapport couverture de l’index 

Comme mentionné plus haut, le rapport couverture d’index permet d’identifier les pages indexées, ainsi que les problèmes rencontrés par le Googlebot lors du crawl et de l’indexation des pages de votre site.

Revue de la section couverture

Rapport Couverture
Section couverture

Lorsque vous vous connectez à cette section, vous avez un graphique pouvant être activé et désactivé d’un simple clic qui montre l’état d’indexation et de crawl de vos pages. Les principales métriques sont :

  • Erreur : Qui indique les pages qui n’ont pas été indexées. Il peut y avoir plusieurs explications à cela comme par exemple une page répondant en 404.
  • Valide avec avertissement : Qui indique les pages ayant été  indexées mais qui rencontrent des problèmes.
  • Valide : Qui indique les pages indexées et valides donc qui peuvent s’afficher dans la SERPs.
  • Exclue : Qui indique les pages non indexée volontairement par Google. Il s’agit des pages avec des règles qui empêchent les robots d’indexer les pages. Il peut s’agir de l’utilisation des balises noindex par exemple.

Causes d’erreurs d’indexation

Chaque état d’indexation est associé à un motif spécifique. Pour les plus courants, sont :

  • Erreur de redirection : C’est quand une redirection vers une page ne fonctionne pas correctement.
  • URL introuvable (erreur 404) : Lorsqu’une page n’est pas accessible pour des causes de suppression ou déplacement d’adresse.
  • L’URL semble être un Soft 404 : C’est lorsqu’une page a bien été indexée mais le serveur renvoi code de niveau 2xx (réussite)
  • L’URL bloquée par une instruction : Parfois, une page peut être bloquée des robots d’exploration dans votre Robot.txt et une instruction  »noindex »
  • Erreurs de serveur (5XX) : Les robots d’exploration de Google ne pouvaient pas atteindre votre serveur.

Comment réparer les erreurs 404 

Vous avez donc quelques erreurs 404 qui s’affichent dans Google Search Console. Les messages d’erreur 404 apparaissent généralement lorsqu’une page n’est plus accessible pour des raisons de suppressions ou de déplacement d’URL.

Voici comment trouver les erreurs 404 dans Google Search Console et comment les corriger :

Erreurs dans la console de recherche Google

Allez dans « Index » puis « Couverture » et vous verrez une liste de tous les problèmes trouvés sur votre site sur la métrique « Erreur ». Si vous cliquez sur un problème, vous verrez les URL concernées.

Remarque : Google Search Console génère des rapports sur l’ensemble des pages d’erreurs 404 générées par votre site c’est-à-dire passées et présentes. Assurez-vous donc que toutes les pages 404 existent toujours, car il se peut qu’il ne s’agisse que de vieilles pages dont vous avez déjà effectué une suppression.

De plus, en raison de la façon dont Google explore les sites, les erreurs 404 qui ont été corrigées peuvent continuer d’apparaître dans ce rapport.

La façon la plus simple de corriger une erreur 404 est soit de supprimer la page en question ou de créer une redirection 301 vers un contenu similaire à la page d’erreur.

Revue sur la section sitemaps

Rapport Sitemaps
Rapport Sitemaps

Le rapport sur les sitemaps permet d’envoyer de nouveaux sitemaps sur votre propriété, de consulter leur historique d’envoi et d’identifier les erreurs éventuellement rencontrées par Google lors de l’analyse des sitemaps que vous avez transmis.

Les informations suivantes sont indiquées pour chaque sitemap :

URL du sitemap : URL sous laquelle le sitemap est publié, par rapport à la racine de la propriété.

Type : Le type de sitemap de format du fichier sitemap

Envoyé : Date à laquelle le dernier sitemap a été envoyé à Google à l’aide de ce rapport.

Dernière lecture : Dernière fois que le sitemap a été traité par Google.

État : État de l’envoi ou de l’exploration. Voici les valeurs possibles :

  • Opération effectuée : le sitemap a été chargé et traité sans erreur. Toutes les URL seront peuvent être explorées sans problèmes.
  • Contient des erreurs : le sitemap pourrait être exploré, mais comporte une ou plusieurs erreurs.
  • Impossible de récupérer le sitemap : le sitemap n’a pas pu être exploré pour des raisons diverses.

URLs découvertes : Nombre d’URL répertoriées dans le sitemap. S’il s’agit d’un index de sitemaps, ce nombre correspond à toutes les URL de tous les sitemaps enfants. Les URL en double ne sont comptées qu’une seule fois.

Revue sur la section Suppressions

L’outil de suppression permet de demander à Google de masquer une partie de votre contenu sur des résultats de recherche.  Grâce à cet outil vous pouvez effectuer les actions suivantes :

1.       Bloquer temporairement des URL sur votre site des résultats de recherche

Une demande de suppression temporaire permet de bloquer l’affichage d’une URL ou d’un pattern (sous dossier) des résultats de recherche de Google. La demande de suppression peut être utilisé dans le cadre des sites ayant du contenu sensibles ou lorsque vous effectuez des tests sur un contenu.

Comment effectuer une demande de suppression d’index d’url dans Google Search Console ?

  1. Ouvrez l’outil de suppression
  2. Sélectionnez l’onglet Suppressions temporaires.
  3. Cliquez sur Nouvelle demande.
  4. Saisissez l’URL ou le préfixe de l’URL à supprimer et cliquez sur « Suivant»
  5. Cliquez sur « valider la demande »

Une fois l’envoi terminé, votre demande pourra être ajoutée dans l’historique des demandes au bas de l’outil si elle a été validée. Les demande de suppression peuvent être valides ou invalides.

Notez d’une demande de suppression d’URL n’empêche pas Google d’explorer votre page et ne peut être valide qu’au bout de 6 mois et. Après ce temps Google pourra de nouveau afficher le contenu de cette URL dans la SERP.

2.       Consulter l’historique de vos demandes de suppression

L’outil historique répertorie l’ensemble des demandes de suppression en cours ou arrivées à expiration effectuées pour votre site au cours des six derniers mois.

Grâce à cet outil ou pouvez visualiser toute les demandes de suppression effectuées depuis votre propriété, ou annuler une demande de suppression en cour.

3.       Signaler que votre contenu est réservé aux adultes

L’outil de suggestion SafeSearch permet de signaler à Google que certains contenus sont  réservés aux adultes.

Analyse du rapport amélioration

Comme sont nom l’indique le rapport amélioration vous donne un ensemble de métriques visant à améliorer vos performances SEO.

Rapport « Statistiques Web principales »

Le rapport « Signaux Web essentiels » encore appelé « Core Web Vitals » indique les performances de vos pages en fonction des données collectées sur des utilisateurs réels de Google Chrome.

Ce rapport rassemble un ensemble d’indicateurs de performance qui mesurent l’expérience d’utilisateurs sur le chargement (LCP: Largest Contentful Paint), l’interactivité (FID: First Input Delay), et la stabilité visuelle d’une page (CLS: Cumulative Layout Shift).

Je vous laisse cet article complet sur la manière donc google collecte ces données. De mon coté Google n’a pas encore collecté suffisamment de données pour afficher le rapport.

Voici une liste de 6 outils Google que vous pouvez utiliser en complement pour mesurer les Vitals Core Web de votre site:

Rapport « Ergonomie mobile »

Le rapport sur l’ergonomie mobile identifie les pages de votre propriété qui présentent des problèmes d’ergonomie lorsqu’elles sont affichées sur des appareils mobiles.

La courbe de la Search console montre l’évolution du nombre total de pages contenant des erreurs, ou bien une erreur en particulier si vous cliquez sur la ligne (dans ce cas Google vous indique la dernière date à laquelle le problème a été rencontré).

Rapport ergonomie mobile

Voici les erreurs signalées par Google :

  • Eléments tactiles trop proches
  • Utilisation de contenu Flash
  • Petite taille de police
  • La taille du contenu n’est pas adaptée à la fenêtre d’affichage
  • Fenêtre d’affichage non configurée

Pour plus d’information sur les problèmes d’ergonomie mobile veillez suivre ce guide de Google.

Rapport « Fils d’Ariane »

Les fils d’Ariane permettent de rappeler aux moteurs de recherche le positionnement d’une page dans l’arborescence complète d’un site web.

Ils permettent aux robots explorateurs d’indexer plus efficacement un site web, en améliorant son maillage interne. Le fil d’Ariane n’est cependant pas réservé exclusivement à une optimisation du référencement naturel, mais permet également d’améliorer l’ergonomie du site et ainsi de faciliter la navigation au sein de celui-ci. 

Le rapport sur les données structurées du fil d’Ariane disponible dans la Search Console permet de déboguer les problèmes avec les fils d’Ariane qui s’affichent dans les résultats de recherche Google. Si la Search Console détecte des erreurs avec l’implémentation du balisage du fil d’Ariane, elle identifiera ce qui manque dans le balisage afin que vous puissiez résoudre le problème rapidement et efficacement.

Rapport Fils d'Ariane Google Search Console

Vous trouverez au niveau la Search Console les informations suivantes:

  • Erreurs critiques : élément empêchant les résultats enrichis d’apparaître dans les résultats de recherche Google.
  • Valides mais avec des avertissements : qui contient le rapport d’erreurs non-critiques c’est à dire que les résultats enrichis peuvent apparaître dans les résultats de recherche Google. 
  • Valides : aucune erreur et donc les résultats enrichis apparaîtront dans les résultats de recherche Google.

Rapport « Champ de recherche de liens sitelink »

Les liens sitelink (appelés aussi liens annexes) sont des hyperliens vers des sous-pages de votre site internet qui peuvent apparaître sous votre balise méta description dans les résultats naturels de recherche de Google (SERP).
Ils sont destinés à accélérer la recherche des internautes en indiquant les sections les plus importantes de votre site internet. Toutefois, vous n’avez pas la main sur ces liens annexes. C’est Google qui décide ou non de les afficher.

Rapport champ de recherche associé

Le rapport sur les liens sitelink de la Search Console indique les problèmes sur vos données structurées et sont classés dans trois catégories distinctes :

  • Erreurs critiques : les résultats enrichis ne peuvent être traités par Google et donc ne seront jamais affichés.
  • Valides avec des avertissements : les résultats enrichis comportent des erreurs mais non critiques et pourront être affichées dans Google.
  • Valides : les résultats enrichis ne comportent pas d’erreurs et pourront être affichés dans Google.

Analyse du rapport sécurité et action manuelle

Dans ce rapport vous trouverez l’ensemble des problèmes liés à la conformité et l’état de santé de votre site. Il présence principalement deux parties :

Action manuelle Google search console
Rapport actions manuelles

La section actions manuelles

Même si c’est rare que cela arrive il est important de savoir que Google par le biais d’un humain peut bloquer ou faire baisser le Rich d’une partie ou la totalité de votre site de la SERP de Google.

Cette action est généralement liée à des pratiques Black Hat SEO ou non recommandée par Google. Pour les plus courants on peut citer l’achat de liens, bourrage de mots-clés en texte blanc sur feuille blanche, techniques de cloaking sur textes ou médias. La liste est longue vous pouvez visiter le centre d’aide de Google sur le sujet ici.

La bonne nouvelle est que si vous êtes victime d’une action manuelle de Google, vous serez notifié des parties de votre site qui ont été touchées. Si c’est le cas il est recommandé de soumettre une demande de réévaluation après d’un agent de Google après correction des problèmes signalés.

La section sécurité

Le rapport sécurité de Google Search Console affiche les avertissements lorsque Google détecte peut être piraté ou potentiellement nuire à vos visiteurs. Par exemple, les robots d’exploration peuvent détecter la présence d’un code malveillant injecté par un pirate sur votre site pour effectuer des actions frauduleuses sur votre site ou vos visiteurs.  

Comme sur le rapport action manuelle, lorsque Google détecte des problèmes de sécurité sur un site il l’alerte à travers la Search Console ou par mail en indiquant son originalité.

Comment résoudre les problèmes de sécurité ou de conformités dans Google Search Console

Voici ce que Google recommande en cas de problèmes de sécurités et/ ou d’actions manuelles :

  1. Développez le volet de description de sécurité ou action manuelle pour en savoir plus.
  2. Identifiez les pages affectées.
  3. Consultez le type et la description rapide du problème, puis suivez le lien « En savoir plus » pour accéder à des informations détaillées vous permettant de le résoudre.
  4. Corrigez les erreurs sur toutes les pages affectées.
  5. Assurez-vous que Google a accès à vos pages. Les pages affectées ne doivent pas nécessiter d’identifiants de connexion, être bloquées par un fichier robots.txt ou une directive « noindex ».
  6. Lorsque tous les problèmes répertoriés dans le rapport sont résolus sur toutes les pages, sélectionnez « Demander un examen » dans le même rapport.

La demande de réexamen, doit :

  1. Expliquer précisément le problème de qualité identifié sur votre site
  2. Décrire les mesures prises pour résoudre le problème
  3. Documenter les résultats de vos efforts

NB : L’examen de votre demande peut prendre plusieurs jours, voire une semaine.

Analyse du rapport liens

Le rapport sur les liens permet de comprendre comment fonctionne votre stratégie de Netlinking et de maillage interne. Grâce à ce rapport, vous pourrez savoir les sites qui font mention du vôtre, les textes d’ancrage qu’ils utilisent et bien sûr l’organisation de vos liens internes.

L’outil permet également d’organiser ces données en fonction des informations que vous voulez tirer. Vous pouvez par exemple savoir les domaines qui vous référencent le plus, vos pages les plus référencées, les principaux textes d’ancrage qui vous ramènent le plus de trafic.

Rapport de liens google search console

Conclusion

Félicitation si vous êtes arrivé jusqu’ici ! C’était long j’en suis conscient. Mon objectif était d’écrire un article complet sur cet outil considéré aujourd’hui comme indispensable pour chaque professionnel du référencement naturel. Google Search Console est un outil bien large avec une mine d’informations pouvant vous aider à améliorer rapidement votre positionnement sur Google.

En espérant avoir répondu à l’ensemble de vos questions je vous invite à me laisser un commentaire si le guide vous à été utile.

Articles récents

Fichiers Sitemaps WordPress, Guide Complet 2021

Le sitemap fait parti du protocole d’inclusion qui fournit aux moteurs de recherche des informations détaillées sur l’ensemble des pages d’un site, leurs relations internes et leurs contenus (images, vidéos…) afin de garantir à ceux-ci la possibilité d’être facilement indexer et référencer dans les résultats de recherche.

Fichier robots.txt WordPress, Guide 2021

Tout savoir sur les fichiers robots.txt sur WordPress et leurs impacts sur votre référencement naturel. Ce guide passera en revue ce qu’est ce un fichier robots.txt et comment l’utiliser efficacement pour booster votre SEO Wordpress.

L’essentiel sur les erreurs 404 pour le SEO

Les erreurs 404 peuvent être nocives pour la performance SEO et UX de votre site. Découvrez dans cet article leur impact sur votre site, comment les trouver, comment les corriger.

10 Meilleurs Logiciels D’infographie (2021)

Il existe plusieurs logiciels d'infographie disponibles sur le marché avec ensemble de fonctionnalités donnant des capacités infinies en matière de création. Les visuels peuvent être d'une grande valeur pour votre communication. C'est ce que nous révèlent ces quelques...

Google Maps, Comment ajouter votre entreprise en 8 étapes

Lorsque vous possédez un business ou commerce local, travailler sur votre référencement local est essentiel si vous voulez accroître rapidement la visibilité de votre entreprise. Une des premières choses à faire est de créer votre fiche Google My Business afin d’être...

Optimisation des Images SEO : Guide complet 2021

L'optimisation des images est d'une grande importance dans l'amélioration technique du référencement d'un site web. Comme le dit l’adage, une image vaut mille mots. Il est donc important d’avoir un regard attentif sur ce sujet....

Bonjour, je suis Kevin Tsamo

Bonjour, je suis Kevin Tsamo

Passionné de nouvelles technologies et de Marketing Digital, j’ai créé ce blog dans le but de partager mes expériences et découvertes en matière de digital.

Articles liés

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Newletter !Boostez votre stratégie marketing et SEO.

Vous serez averti de la parution de mes derniers articles et tutoriels en stratégie Webmarketing, et SEO.

Pin It on Pinterest

Share This